Lui s’etait tu avec un sourcillement vague


Helas! Monsieur le comte, dit-il en baissant la voix, il est trop tard maintenant; j’aurais voulu. . Le vaquero poussa un soupir qui n’echappa pas a son interlocuteur. Tant elle est de potiches trapues et de stores barioles pleine la chambre. Aiguebelle est une ville de dix mille ames, comme vous ne l’ignorez point, monsieur le prefet, puisqu’elle est votre administree. . Il y eut un silence: –Je l’aimais, cet homme-la, ajouta-t-il. Voila de fameuses pintades, hein, Maurin? Voila un excellent petit vin?. Il y a des choses que je ne dois pas dire. . Muets, a la lueur blafarde de la chandelle chassieuse, ils grimperent les marches vermoulues de l’escalier branlant, jusques a la haute chambre aux poutres enfumees, aux escabeaux cul-de-jatte, ou les malefiques Circes du bas mestier etalaient leurs reins monstrueux et leurs torses lubriques sous les courtines de percale des lits craquetants. Le prefet se frottait les mains. . . La nuit, citoilliens! la nuit n’est pas le jour. Du reste, elle ne m’a fait aucun mal, au contraire. Bon, murmura-t-il apres avoir jete un regard investigateur autour de lui, je ne me suis pas trompe, c’est bien la. He! he! Elle n’a pas tort, la dame, j’ai encore de beaux restes. Chacun appuya le doigt sur la gachette.

Tiens, mon pauvre Caboufigue, apprends que je ne changerais pas avec toi! J’ai beau te regarder, tu ne sembles pas heureux, Caboufigue. Et des restes de pudeurs rougissantes se cachent dans la claire-voie des mains ramenees sur le visage, des mains blanches aux minces doigts, piques noir par l’aiguille. Et sa physionomie de joie exprimait deux choses: primo: En vient-il, hein, des merles, quand je les appelle! secundo: A-t-il une bonne tete, le candidat de Paris! En voila un, de merle, qui ne sera pas depute! Quand il eut referme et rouvert sa main trois fois, ce qui portait a une quinzaine le nombre des merles, Maurin s’arreta de souffler dans son chilet. Eh be, quand on les embrasse, de la plus pauvre a la plus riche, elles sont toutes pareilles! Et meme des fois nos petites paysannes, elles valent mieux.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.